Peindre un meuble en bois : techniques et recommandations

Lorsque vous êtes sur le point de restaurer ou de modifier des meubles, des cadres et des produits en bois, l’une des premières opérations à effectuer est le décapage. En effet, le nettoyage complet de la surface est une condition nécessaire pour effectuer la réparation, le jointoiement et le ponçage.

Voyons comment procéder pour peindre le bois et restaurer le mobilier à sa beauté d’origine.

Quand il est nécessaire d’effectuer le décapage de la peinture
Il y a des cas où, pour restaurer un meuble en bois, il n’est pas obligatoire de peindre. Parfois, en effet, cette phase peut être omise parce que le bois avec lequel le meuble a été fabriqué est encore en bon état, et la peinture est d’excellente qualité, toujours solide et bien fixée à la surface. Donc, ce ne sera pas un problème de repeindre dessus.

Au contraire, peindre le bois est nécessaire lorsque le produit, du moins en surface, n’est pas en excellent état : la peinture s’émiette, il y a des rayures et des fissures plus ou moins profondes ou même une légère pression fait détacher la peinture de la surface.

Il est conseillé de résister à la tentation de peindre sur une surface abîmée : la nouvelle couche de peinture, n’ayant pas de base solide sur laquelle adhérer, s’écaillera aussi en peu de temps, gonflera et produira un résultat nettement inesthétique.

Une fois que nous avons établi quand il est nécessaire de peindre un meuble et quand il est possible de le recouvrir, voyons ensemble comment procéder ?

Les différentes étapes pour un décapage précis
Tout d’abord, il est nécessaire d’analyser soigneusement le mobilier à restaurer, de vérifier les points qui nécessitent plus de soins et les zones les plus délicates, afin de ne pas risquer d’endommager davantage le mobilier, le cadre ou le produit en général.

Deuxièmement, le bois est effectivement décapé de sa peinture. Il y a plusieurs façons de procéder, selon les caractéristiques et l’état du mobilier, mais aussi selon votre confiance dans l’opération :

à l’aide d’un pistolet à air chaud ou d’une ponceuse, pour ceux qui connaissent bien les outils du charpentier ;
avec du papier de verre à la main pour les objets de petite et moyenne taille ;
en utilisant des composés tels que la soude caustique ou des décapants chimiques pour peinture.
Chimique ou mécanique, il est préférable de peindre le bois puis de le repeindre en saison douce et à l’extérieur, pour éviter d’inhaler trop de poussière ou de produits chimiques, dangereux pour les voies respiratoires.